Laurentides-Cover

Les Laurentides sont la destination chouchou des habitants de la région métropolitaine de Montréal, quelle que soit la saison. Il faut voir ces citadins avides de grands espaces s’agglutiner sur les routes, braver pendant des heures et des heures les bouchons de circulation pour accéder à leur coin de campagne favori.

Les Grand-Montréalais ne sont pas les seuls à jeter leur dévolu sur les Laurentides. On y vient d’Ontario et des États-Unis également.

Il faut bien avouer que la région ne manque pas de charmes avec ses 22 000 mètres carrés de forêt et de lacs où pratiquer, en toute saison, d’innombrables activités de plein air.

Ne soyez pas timides et comme nous adoptez les Laurentides !

Les parcs au rythme des saisons

Entendre la neige craquer sous ses raquettes, voir les feuilles d’automne pleuvoir en confettis mordorés, sentir la chaleur monter de la terre et réveiller les arômes d’épinettes, apercevoir des cerfs tapis dans la forêt, rider la surface des lacs immobiles en kayak, ne faire qu’un avec la nature et revivre.

Les Laurentides correspondent tout à fait à l’image d’Épinal que l’on se fait du Québec. La région offre une multitude de parcs, régionaux et nationaux, accessibles à quelques heures de route Montréal. Parmi les plus fréquentés citons le Parc d’Oka et le Parc du Mont-Tremblant qui, étant les deux parcs les plus proches de Montréal, sont littéralement pris d’assaut par les familles les week-ends. Quant aux réserves fauniques Papineau-Labelle et Rouge-Matawin, un peu plus éloignées, elles sont très prisées des randonneurs avides de nature brute mais aussi par les pêcheurs et les chasseurs.

Toutes les informations sur les parcs nationaux sont sur le site de la SEPAQ

Les parcs régionaux sont répertoriés sur le site touristique des Laurentides.

De village en village

En plus de sa nature emblématique, les Laurentides abritent des villages tout à fait charmants.

Laurentides - Mont-St-Sauveur-nuit
Crédit photographique – Ville de Saint-Sauveur

Val-David est un adorable petit village avec d’excellentes tables et des petites boutiques d’artisans. La municipalité organise tous les ans l’événement 1001 pots qui rassemble de nombreux céramistes passionnés. Le village est également une étape incontournable pour les cyclistes qui empruntent la cyclo-route du P’tit Train du Nord.

Saint-Sauveur est un lieu de villégiature célèbre pour ses pistes de ski éclairées la nuit qui ont quelques chose de fascinant.

Mont-Tremblant est le village star des Laurentides et ce en toute saison. 4 km séparent les deux parties du village : d’un côté le centre historique avec ses petits commerces et ses maisons de style ancien; de l’autre l’élégant, moderne et très touristique centre de villégiature aux pieds des pistes.

Dans le secteur des Hautes-Laurentides, les villages se font plus rares et sont moins intéressants sans doute car nous y sommes allés l’hiver et qu’en cette saison le secteur est très peu mis en valeur et n’est fréquenté que par des hordes de motoneige pétaradantes. Malgré tout nous avons passé un excellent séjour dans le coin. L’accueil du Motel L’Ours Bleu, à Lac Saguay, et la quiétude du parc Papineau-Labelle où nous avons randonné y sont pour beaucoup.

Mentionnons tout de même le village de Nominingue où vous pourrez vivre une expérience insolite : Les toits du monde proposent des hébergements originaux comme des cabanes dans les arbres ou une maison de Hobbit.

Enfin, oubliez Mont-Laurier qui est de loin la ville la plus laide des Laurentides. Ville-route peu attrayante.

Découvrir les Laurentides à vélo : Le parc linéaire du P’tit Train du Nord

Le parc linéaire du P’tit Train du Nord, ON ADORE ! Cet ancien chemin de fer réhabilité en piste cyclable de 200 km est notre coup de cœur dans les Laurentides. Nous avons vraiment aimé y faire du cyclotourisme et le recommandons chaudement à tous ceux qui souhaitent découvrir la région tranquillement. Non seulement le cadre est prodigieux – la piste traversant une variété de paysages et de villages- mais l’aménagement est tout simplement parfait (air de repos, eau potable, toilettes etc.).

L’hiver la piste est entrenue pour y accueillir les skieurs de fond et sur certaine portion les motoneiges que j’haïs tant.

Pour tout savoir sur les Laurentides, été comme hiver, je vous invite à consulter le site de l’office de tourisme des Laurentides.

Bon séjour!

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici