Parc-de-la-Mauricie-Panorama-lac-Rosoy

À seulement 2 heures de route de Montréal se niche, au cœur de la chaîne de montagnes des Laurentides, le magnifique Parc de la Mauricie qui saura conquérir tous les amoureux de la nature. Impossible de ne pas tomber sous le charme de ce parc, quelle que soit la saison.

Le parc de la Mauricie appartient au réseau des grands parcs nationaux canadiens et fait partie des montagnes des Laurentides, à ne pas confondre avec la région administrative des Laurentides.

Couvrant 536 Km2, il fait partie du Grand Bouclier canadien dont il représente la « partie centrale de la région précambrienne des Grands Lacs et du Saint-Laurent ». D’épaisses forêts de bouleaux, d’érables et de pins tapissent la région. Les lacs sont autant d’oasis pour les animaux qui peuplent le secteur. Le parc se trouve d’ailleurs au pays de l’ours noir, animal emblématique de ce Canada qui fait rêver tant de voyageurs.

Le parc de la Mauricie offre une multitude de sentiers de randonnée de tout niveau, des belvédères où admirer le paysage, des lacs où canoter, des spots de pêche, des airs de camping… la vie idéale en somme.

QUE VOIR, QUE FAIRE DANS LE PARC NATIONAL DE LA MAURICIE ?

Parc de la Mauricie - PlanDe Montréal, la plupart des visiteurs arrivent par Saint-Mathieu et s’arrêtent dans le secteur de Shewenegan-Esker pour faire une petite randonnée, très accessible, et profiter des cascades.

Secteur Shewenegan/Esker – 3km pour la boucle des Cascades (1h) et 4 km supplémentaires pour le sentier des Falaises (2h) – Niveau facile.

Par ailleurs, d’un bord à l’autre du parc, de nombreux lacs et points de vue sont accessibles sans trop d’efforts.

Si vous souhaitez faire des randonnées moins touristiques et plus sportives, choisissez entre :

  • Le sentier Vieux-Brûlis – 13 km – Minimun 6h – Niveau Difficile
  • Les sentier Mekinac et Deux-Criques – 11 et 17km – 5 à 7h minimum – Niveau intermédiaire et difficile.

Pendant notre randonnée sur le sentier Mékinac, nous sommes tombés nez à nez avec un ours noir que nous avons surpris car nous avons l’habitude de marcher silencieusement. Sous le coup de la surprise, il s’est enfui à une dizaine de mètres de nous, mais il était sur ses gardes et grognait en nous observant. Il s’est apaisé et a repris le cours de son existence d’ours quand nous nous sommes éloignés, excités comme des enfants d’avoir enfin vu l’un d’entre eux en pleine nature.

  • Le secteur des Chutes Waber offre la possibilité d’allier la randonnée et le kayak – 8km de canot + 6km de rando – 7 à 10h – Niveau intermédiaire.

INFOS PRATIQUES

Il existe deux accès au parc,  l’un à Saint-Mathieu, l’autre à Saint-Jean-de-Piles, séparés par une route de 63 km qui traverse le parc.

Tarifs :

  • Accès à 7.80$
  • Droit de pêche à la journée 9.80$
  • Location de canot à partir de 29$, dans les secteurs du Wapizagonke et du Lac Édouard.
  • Nuit de camping à partir de 25.5$

Conseils :

En juin-juillet, prenez impérativement une crème anti-moustiques. Ils sont particulièrement voraces et leurs piqûres vous tourmenteront pendant plusieurs semaines.

Ne sortez pas des sentiers : Vous voulez voir des ours sauvages dans leur milieu naturel, donc préservez les, n’encouragez pas leur domestication en les approchant ou pire en les nourrissant. Oui c’est fascinant, non ce n’est pas une peluche, un animal de compagnie ou tout autre mascotte à mettre sur vos réseaux. Les ours noirs sont assez craintifs mais peuvent devenir agressifs si vous empiétez sur leur territoire. Gardez vos distances.

Pour tout savoir sur l’ours noir (comment l’observer et cohabiter avec lui de façon sécuritaire à pied ou en camping), consultez la brochure mise à votre disposition aux chalets d’accueil ou en ligne : https://www.mffp.gouv.qc.ca/faune/securite/ours-responsabilite.jsp

Pour en savoir plus sur le Parc de la Mauricie et la Région, consultez le site de l’office de tourisme de la Mauricie et celui de Parc Canada.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici