Trio Joubran

Cela fait longtemps que je n’ai pas pris ma plume virtuelle pour vous parler de culture et aujourd’hui j’ai le goût de vous parler de musique, en particulier du Trio Joubran.

Comme vous le savez les hivers ici, à Montréal, sont longs…et très froids. Lorsque la ville est recouverte d’un épais manteau neigeux, que les températures baissent à vous glacer le sang, que le moral est aussi bas que le ciel, j’aime rêver à des jours meilleurs en m’enveloppant de musique venue d’ailleurs.

Le Trio Joubran est un groupe de trois frères palestiniens, Samir, Wissan et Adnan, tous trois joueurs de Oud.

Le oud, de la famille du Luth, est un instrument merveilleux au son mélodieux et profond qui dès les premiers accords vous emmène dans un orient rêvé fait de langueur et de volupté. Dans les mains de ces trois musiciens, dont le jeu est rythmé et complice, le oud révèle toute son intensité harmonique.

Je vous propose de découvrir le Trio avec ce morceau que j’aime, entièrement instrumental : Masar


Lorsqu’il est mêlé aux voix suaves des frères Joubran qui chantent en arabe des paroles empreintes de mélancolie, le oud est une véritable invitation au voyage.

Il suffit d’écouter leur interprétation du titre Ahwak pour comprendre à quel point ils conjuguent avec génie la musique classique arabe et la liberté instrumentale.

J’espère que vous aurez autant de plaisir que moi à écouter ces musiciens qui sont les ambassadeurs culturels de ce territoire méconnu et meurtri qu’est la Palestine.

Je vous invite à consulter leur discographie et leurs dates de tournée sur leur site : www.letriojoubran.com

Extrait en accompagnement du poète Mahmoud Darwich

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.