location logement Québec

L’une des premières étapes à effectuer dès votre arrivée : la recherche d’un logement. On vous explique tout afin de faciliter votre recherche et d’éviter les arnaques.

En général

Trouver le bon logement peut prendre du temps surtout si vous cherchez en dehors de la période du 1er juillet. En attendant je vous conseille de louer un endroit temporaire via Airbnb ou de chercher une sous location car elle est autorisée au Québec.

Le loyer peut varier en fonction du quartier, du nombre de pièces, de l’ancienneté du bâtiment, des inclusions et des services offerts à proximité.

Comprendre les annonces de location de logements au Québec

La taille

Au Québec on utilise le nombre de pièces pour définir un logement et la salle de bain compte pour ½ alors si on vous annonce un 4 ½ cela veut dire que le logement comporte 4 pièces (en général un salon, une cuisine, une chambre et une autre pièce comme un bureau ou une seconde chambre) et une salle de bain.

Semi meublé

Si une annonce stipule que le logement est semi meublé, cela veut dire que les électroménagers de base tels que la cuisinière et le réfrigérateur sont inclus.

Chauffé

Le coût du chauffage est inclus dans le loyer. C’est souvent le cas pour les barres d’immeubles.

Eau chaude

Le coût de de l’énergie nécessaire à l’utilisation de l’eau chaude est inclus dans le loyer.

L’offre de location et le bail

C’est une longue histoire mais, bien qu’il n’existe pas de loi à ce sujet, en général, la location d’un logement au Québec se fait pour une période d’un an renouvelable du 1er juillet au 30 juin. La meilleure période pour trouver un logement se situe donc entre avril et juin.

Lorsque vous effectuerez la visite d’un logement le propriétaire pourra vous demander la signature d’un document appelé “offre de location”. Vous compléterez ce document avec vos informations personnelles ainsi que vos références ce qui permettra au propriétaire de vérifier vos antécédents.

Si votre offre est acceptée, elle donnera lieu à la signature du bail. Il s’agit donc d’une forme d’engagement, c’est pourquoi il ne faut pas signer plusieurs offres de location simultanément.

Certaines informations personnelles telles que votre numéro NAS, de permis de conduire ou encore de carte d’assurance maladie pourraient vous être demandé par certains propriétaires mais sachez que vous n’êtes pas tenu de les divulguer et que l’on ne peux pas vous refuser la location d’un logement pour cette raison.

Une fois votre candidature retenue, vous signerez le bail. C’est un document officiel fourni par la Régie du logement du Québec où seront indiqués vos coordonnées et celles du propriétaire, l’adresse exact du logement, le montant du loyer ainsi que certaines mentions obligatoires prescrites par la loi.

Lisez attentivement ce document et vérifiez bien qu’il contient bien toutes les conditions convenues avec le propriétaire en particulier si des travaux étaient prévus.

Vous devriez recevoir un exemplaire du bail dans les 10 jours suivants la signature.

Attention : lors de la signature du bail le propriétaire peut vous demander le paiement du 1er loyer mais, au Québec, aucun acompte ni aucune caution ne peut vous être demandé.

L’annulation du bail

Le bail ne peut être annulé qu’avec l’accord des 2 parties ou lors de circonstances particulières telles qu’une personne victime de violence conjugale ou d’agression sexuelle si sa sécurité ou celle de son enfant est menacée.

Quitter son logement à la fin du bail

Pour un bail d’un an il est nécessaire de donner un préavis de 3 à 6 mois avant qu’il se termine sinon il sera automatiquement reconduit pour une année supplémentaire.

Pour un bail de moins d’un an, un préavis d’un mois suffit.

Si vous recevez un avis d’augmentation de votre loyer vous aurez un mois pour l’accepter ou le refuser. Si vous ne répondez pas vous êtes réputé avoir accepté les conditions. Contrairement à ce que l’on pourrait penser à la vue de certaines lettres d’augmentation, le fait de refuser une augmentation ne vous oblige pas à quitter votre logement. Si le désaccord persiste, le différent entre vous et votre propriétaire pourra se régler auprès de la régie du logement.

La cession de bail et la sous location

Si vous devez partir avant la fin du bail il est possible de le céder à une autre personne.

Autre solution : la sous location qui est autorisée au Québec. Dans les 2 cas il faudra respecter certaines modalités que vous trouverez sur le site de la régie du logement.

Paiement du loyer et retards

Habituellement vous verserez le montant de votre loyer le 1er de chaque mois. En cas de retard de plus de 3 semaines, votre propriétaire pourra demander la résiliation du bail et l’expulsion du logement et ce, peut importe la période de l’année. En cas de retard fréquent, le propriétaire pourra demander la résiliation du bail auprès de la régie du logement s’il subit un préjudice sérieux.

Où trouver des logements ?

Les 2 sites de petites annonces les plus utilisés au Québec sont :

  • Craigslist : un site de petites annonces sans prétention mais efficace et connu de tous à travers le Canada.
  • Kijiji : la plateforme connue à travers le monde. Dommage qu’il ne soit pas possible d’avoir une carte (géolocalisation) des logements.
PARTAGER
Article précédentVivre de son blog voyage : un nouvel eldorado ?
Régis
Régis, est un écologeek. Un travailleur acharné qui ne lève les yeux de son pc que pour communier avec la Nature, s’occuper amoureusement de son jardin et de ses animaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici