Québec - Gaspésie - Percé - Bateau

Un chapelet de petits villages pittoresques s’égrène le long de la côte, entre mer et montagnes. Le majestueux Saint-Laurent fascine par son immensité. Les forêts tapissent les vallées à perte de vue. Les falaises déchiquetées se dressent, immobiles et puissantes, entre le ciel et la mer. La Gaspésie, quel coin de paradis!

Notre boucle commence par Cacouna, un village connu pour sa pouponnière de bélugas. Bien que nous soyons en juin, il pleut et l’humidité nous glace les os. Mais, si habituellement je déteste la pluie, rien ne saurait gâcher ce voyage en Gaspésie depuis si longtemps espéré.

Le ciel bas se confond avec l’eau du fleuve. Les roches mouillées accentuent la solitude de ce littoral d’aquarelle, tout en camaïeux de gris.

La nuit tombe lorsque nous atteignons Sainte-Luce. Nous mangeons rapidement, face à la mer, avant de poursuivre notre chemin jusque Sainte-Flavie où nous dormons sur le parking de l’église.

Notre première nuit en voiture (notre hôtel mobile 4 étoiles, avec vue sur la mer 🙂 ) est un peu difficile. Nous nous réveillons à 5h du matin et découvrons Sainte-Flavie à l’aube. La plage paisible, bordée de maisons endormies, est baignée d’une douce lumière.

Nous visitons les jardins de métis, tout en raffinement, en créativité et en simplicité, à l’image de ses créateurs Elsie et Robert Reford.

Cap-chat. La mer rejette des morceaux de bois flottants qui viennent s’échouer sur la grève. Le vent fouette les herbes folles.

Nous traversons Sainte-Anne-des-Monts à la hâte et passons dans un petit village rustique, La Martre, au sommet d’une falaise. Le Phare, rouge, surplombe l’horizon.

Gaspésie-La Martre

Le panorama entre la Martre et Petite vallée est magnifique. La route serpente entre la mer et les falaises. Paysage majestueux, à la fois tourmenté et paisible. À Mont-Louis, nous achetons de la délicieuse viande de poisson fumée chez Atkins et frères.

Le lendemain matin, quand nous découvrons Cap des Rosiers, j’ai le souffle coupé par la beauté du panorama. Ce village est une merveille! Quelques maisons isolées, un phare.. mais surtout une plage de galets et des falaises boisées à perte de vue. Mon cœur de Normande est conquis par ce paysage qui résonne en moi et fait remonter mille souvenirs.

Une randonnée dans le parc Forillon nous offre un magnifique point de vue sur la région.

Gaspésie-parc Forillon

Le parc abrite une plante glaciaire rare, éphémère témoin des changements climatiques de ces quelques dernières millions d’années.

 

Gaspésie-parc Forillon

Un sentier de 8 kilomètres, dans le secteur des Graves, nous conduit aux confins du parc. De là, nous observons des phoques et des baleines au loin.

Gaspésie-parc Forillon

Nous faisons escale à Gaspé où nous nous ravitaillons en provisions et dormons dans la cité étudiante du cégep. C’est un véritable retour dans le temps qui s’opère. Le mobilier et l’odeur typiques des chambres étudiantes, nous rappelle, à Régis et moi, notre rencontre 10 ans plus tôt quand nous étions encore étudiants à Lille.

S’il est un lieu incontournable et hautement touristique de la Gaspésie, c’est bien le Rocher Percé. Je ne peux m’empêcher de penser à Étretat… La mer est basse, nous marchons jusqu’au pied du rocher. Des mouettes, des goélands, des fous de bassan, des manchots nichent au sommet de la falaise. Parmi les roches effritées sur le sol, se cachent des fossiles de trilobites…pour les fins observateurs!

Gaspésie-Percé

 

La route défile sous nos yeux. Les falaises disparaissent progressivement pour faire place au barachois, ces langues de terre sablonneuses ou marécageuses qui s’avancent en mer. À Saint-Siméon, nous achetons un vin de fraises à la Ferme Traditions Bougages.

Nous passons la soirée à Carleton sur Mer, un village bien sympathique entre les collines et le barachois. Soirée conte sur la plage. Nous dormons face à la mer. À l’aube, nous en profitons pour nous glisser furtivement dans le camping à proximité pour nous laver.

 

Gaspésie-Carleton sur Mer

Gaspésie-Carleton sur Mer

Le Parc Miguasha est  fascinant. Ce site de fouille géologique, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, est célèbre pour son Fossile d’elpistostege datant de 380 millions avant JC. Ce fossile extraordinaire permet de mieux comprendre l’évolution des espèces du monde aquatique vers le monde terrestre. Une véritable immersion dans l’histoire de la vie sur Terre.

Gaspésie-Le Parc Miguasha

Nous traversons la vallée de la Matapédia et terminons notre boucle gaspésienne. Dernière halte au Parc du Bic avant de reprendre la route pour Montréal, déjà nostalgiques de ce séjour enchanteur en Gaspésie. Un renard nous observe.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.