Guatemala - Semuc Champey Cover

Après s’être pris pour des Indiana Jones à Tikal, nous mettons le cap vers Semuc Champey un autre incontournable du Guatemala qui, avec sa rivière bleue turquoise nichée dans un écrin végétal, a des a allures de paradis sur Terre.

De l’inconvénient des longs trajets en bus

Nous quittons Flores à 8h du matin dans un minibus chargé à bloc de voyageurs. Le trajet s’annonce particulièrement long et pénible. La route est mauvaise, les nids de poule sont légion mais surtout un touriste scandinave en mal d’attention met nos nerfs à rude épreuve :  il commence la journée à la bière et la continue au whisky Coca,  lance des billets de 10Q aux enfants sur la route et emmerde toutes les 5 minutes les conducteurs pour augmenter le son de la radio ou pour s’arrêter uriner le trop plein d’alcool ingéré. Les 6 heures de route qui s’annonçaient fastidieuses sont à cause de lui un calvaire.

En dépit de notre compagnon de route que je rêve d’abandonner en chemin, les paysages ruraux que nous traversons sont magnifiques. 

Guatemala - Paysage Coban

Coban, total fail

Nous arrivons finalement à Coban à 15h. C’est là que nous nous arrêtons, soulagés de pouvoir quitter notre casse-pieds olympique et de pouvoir enfin marcher. Les autres continueront jusque Lanquin, avec 2 heures de route supplémentaires.

Notre intention était de rester à Coban pour nous rapprocher de notre prochaine étape : Xela. Mais sur place nous nous rendons compte que ce n’est pas possible de faire le trajet Coban-Xela sans repasser par Guatemala city ou Antigua… Si c’était à refaire, nous aurions probablement choisi d’aller directement à Lanquin.

Malgré cette déconvenue, nous passons une soirée tranquille à Coban. La ville est assez ordinaire, mais agréable et permet de goûter à la vie guatémaltèque sans touristes. Nous flânons sur le marché. Bien que la région est connue pour la culture de la cardamome, mon épice favorite, nous n’en trouvons pas sur le marché. Dommage, je m’imaginais déjà ramener de la cardamome de contrebande au Canada pour pouvoir m’en gaver en repensant au voyage (oui oui j’aime la cardamome à ce point!)

Nous achetons un tour pour Semuc Champey le lendemain (300Q – incluant le guide, le transport, le repas, les entrées pour Semuc et les grottes de Lanquin).

Semuc :  le paradis bleu

Le lendemain nous partageons le minibus pour Semuc Champey avec une grande famille guatémaltèque qui visite la région. La route qui sépare Coban de Lanquin est vraiment détériorée et celle qui rallie Lanquin à Semuc l’est plus encore. C’est à se demander comment notre minibus a survécu au trajet.

La réserve naturelle de Semuc Champey est un véritable coin de paradis. La rivière Cahabon coule à travers la montagne et creuse une série de piscines naturelles dont les eaux turquoises sont envoûtantes. Nous montons jusqu’au mirador pour admirer la vue emblématique sur les bassins et redescendons avec le sentiment d’avoir bien mérité notre baignade. De petits poissons, curieux et excités par notre présence, nous mordillent les doigts de pied. Nous nous laissons glisser dans les eaux transparentes et tièdes du Cahabon. Enveloppés par la forêt qui recouvre les gorges, caressés par les rayon du soleil et bercés par l’onde, nous nous enivrons de Nature. Sublime moment de relaxation dans un cadre idyllique.

En fin d’après midi, nous retrouvons notre groupe pour aller aux grottes de Lanquin que nous visitons à la lueur de bougies (l’électricité étant en panne à ce moment là). À nous voir tâtonner dans la pénombre avec nos chandelles vacillantes, nous avons l’air d’une société secrète qui voue un culte occulte aux ancêtres mayas.

Guatemala - Grottes de Lanquin

Quand nous reprenons la route pour Coban, la nuit est tombée : nous frôlons dangereusement les gens qui marchent sur le bord de la route, nous zigzaguons entre les nids de poules sans aucune visibilité et, finalement, nous évitons de justesse un cavalier que nous avons failli percuter de front sur la route.

INFOS PRATIQUES

Transport

  • Trajet Flores-Coban :  125Q, minimum de 6-7 heures de minibus + 2-3 heures de plus pour aller à Lanquin
  • Coban-Antigua : 100Q, 5-6 heures de minibus
  • Excursion à Semuc Champey depuis Coban :  300Q (incluant le lunch, le transport, les entrées et la visites des grottes et le guide accompagnateur). 2 agences proposent l’excursion : Mayaex et Casa Luna. Vous pouvez également y aller avec le bus public qui part à 6h du matin au croisement entre la 1a calle et la 3e avenue, ou à 7h au croisement 3 avenue / 3a calle. Attention, ne loupez pas le dernier bus de 14h pour le retour sur Coban.

Où dormir à Coban ?

Casa Semuc : Petit hôtel propre proche de la place centrale. Pas de petit déjeuner.

Où manger à Coban ?

Xkape Kob’an : café où manger du kaq’ik (une cuisse de dinde mijotée dans une sauce à base de tomates et d’épices, accompagnée de tamales) et déguster des desserts et boissons la cardamome.

Kardamomuss : Restaurant assez chic qui propose plusieurs plats intégrant l’épice de mes rêves. Oui,  je suis vraiment « addict » à la cardamome.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici