Nouvelle-Zélande - Dunedin -Péninsule Otago-Cover

Pour la 10ième étape de notre road trip en Nouvelle-Zélande, nous vous emmenons au cœur des paysages de brume que sont Dunedin et la péninsule d’Otago.

La route de Te Anau à Dunedin est baignée de brume. Nous traversons des nuages si épais et si bas que nous distinguons à peine le paysage autour de nous. Quand nous arrivons à Dunedin la ville est triste. Les façades grises de son architecture victorienne paraissent austères sous ce ciel de béton. La saison estivale a chassé les étudiants et les a échangés contre quelques touristes errants dans ses rues vides. La ville, privée de sa jeunesse, est morne. Le centre, qu’on imagine festif autrement, est accablé de solitude.

Nous faisons un bref tour de la ville :  nous admirons l’imposante gare, nous passons rapidement devant d’hiératiques églises protestantes , nous arpentons George Street, nous traversons un campus désert, nous découvrons des appartements étudiants décrépits et nus, nous flânons dans le jardin botanique, fleuri malgré la grisaille.

Le vent qui s’est levé dans la soirée a chassé les nuages. C’est sous de bons auspices et un grand ciel bleu que la journée commence, le lendemain. La journée s’annonce parfaite pour visiter la péninsule d’Otago. Située à moins de 20 minutes de Dunedin, cette bande de terre qui s’avance dans le Pacifique est tout en volupté. Nous empruntons la route sud et cheminons tranquillement au creux de collines arrondies, le long de côtes étincelantes et traversons de modestes villages inanimés.   

À Sandfly Bay, les lions de mer paressent sur la plage. Leur repos est entrecoupé par les cris rageurs d’un mâle alpha soucieux d’asseoir son autorité sur la colonie et de s’accaparer quelques femelles. D’autres glissent sur les vagues et sortent de l’eau avec élégance… Grâce qu’ils perdent aussitôt qu’ils tentent de marcher, accablés de tout leur poids.

Plus loin sur la route, nous nous arrêtons à The Chasm (Sandymount). Nous traversons une prairie sous le regard curieux d’un troupeau de moutons peu farouche. Le pâturage est naturellement délimité par les falaises que nous pouvons admirer depuis des miradors en bois. The Chasm, gouffre en français, porte bien son nom. De longues bandes de nuage découpent l’horizon, dévoilant par intermittence un paysage où des falaises herbeuses plongent soudainement dans une mer d’un bleu vif. Nous continuons notre chemin sur le sentier Lovers Leap (saut des amoureux) qui traverse les pâturages et offre de magnifiques vues sur la côte accidentée.

Nouvelle-Zélande - Péninsule Otago -The chasm -panoramaLa pointe extrême de la péninsule abrite le Royal Albatros center, un centre de conservation et de protection de l’albatros royal (espèce diurne) et du manchot bleu (espèce nocturne). Les tarifs pratiqués sont extravagants. Qu’à cela ne tienne ! Avec un peu de patience, vous verrez passer ces majestueux oiseaux au dessus de vos têtes, depuis le Waiwhakaheke Seabird Lookout. De nombreuses autres espèces nichent ici, comme les mouettes et les spatules. Une vraie ménagerie aviaire!

Nous retournons à Dunedin avec, gravée dans nos mémoires, l’image d’une Nature à la fois sauvage et domestiquée, rayonnante et vaporeuse, animée de tous ces animaux terrestres et célestes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.