Mexico hors des sentiers battus cover

Dans un précédent article, je vous parlais des incontournables à voir dans la ville de Mexico. Aujourd’hui, je vous propose de sortir un peu des sentiers battus. 

1. Le marché de La Merced

Chaotique, bruyant, odorant, coloré, titanesque, le marché de la Merced est un monstre qui étend ses tentacules sur plusieurs pâtés de maisons. C’est de loin, l’un de mes endroits favoris à Mexico. On y trouve de tout, du traditionnel Mole (mélange d’épices et de cacao utilisé en cuisine) aux viandes et légumes, en passant par les articles religieux et les piñatas… il ne faut simplement pas avoir peur de la promiscuité ni de s’égarer.

2. Le site archéologique Cuicuilco et le Bosque de Tlalpan

Un long trajet en Métrobus 1  vous attend pour parvenir au site archéologique de Cuicuilco. Ce site archéologique, excentré et peu fréquenté, est de plus agréables. L’endroit est idéal pour s’éloigner du tumulte de la ville. La visite de ces modestes ruines est une excellente introduction à l’histoire précolombienne de la région. À une vingtaine de minutes de marche de Cuicuilco, le Parque Nacional Bosque de Tlalpan est un véritable bol d’air frais et probablement le plus beau parc de toute la ville puisqu’il est une aire naturelle protégée.

3. La Bibliothèque José Vasconcelos

En fait on devrait plutôt parler des bibliothèques Vasconcelos, car elles portent à deux le même nom. L’une, proche du marché artisanal de la Ciudadela, est charmante avec ses airs d’Hacienda littéraire.

L’autre, au nord de la ville, près du Métro Buenavista, est étonnante et moderne. De l’extérieur, rien ne laisse présager de son originalité. De l’intérieur, elle ressemble à un rubik’s cube géant déstructuré. Des blocs semis-transparents semblent posés les uns sur les autres, en équilibre. Dans l’allée centrale, l’oeuvre de Gabriel Orozco se déploie de tout son long : l’ossature de cette baleine donne un aspect encore plus surréaliste à ce bâtiment. De jeunes étudiants et artistes mexicains viennent là pour tourner des films, danser, répéter leurs textes ou trouver de l’inspiration et on comprend aisément pourquoi.

4. Renouer avec son côté Rock

Mexico possède une scène rock et métal très active. Plusieurs bars de musique live aux noms évocateurs n’attendent plus que vous : le Metal Brother, Pasagüero, Caradura, Dobermann Centro, The Hell Rock, Wild Live, El Imperial, Mapa Clandestino, pour ne citer qu’eux.

Il existe également plusieurs festivals Rock-Hard-Métal dont le plus célèbre est le Corona Capital. En 2018, le Hell and Heaven fest a vu le jour… à voir si l’événement se répétera dans les prochaines années.

5. Le dimanche à Mexico

Mais surtout, plus que tout autre chose, je vous conseille de passer un dimanche à Mexico, car aucun jour ne saurait mieux retranscrire la douceur de vivre mexicaine que celui-là.  

Quand j’étais plus jeune, je pensais que le dimanche était le jour le plus ennuyant de la semaine. Je ne savais pas encore à quel point ce jour est précieux. En voyant les familles flâner dans les parcs, les enfants rire en jouant dans les fontaines, les gens danser sur des airs de Salsa, les amis manger accroupis devant des gargotes fumantes, je comprends que le dimanche est fait pour profiter des gens qui nous entourent et de mettre tout le reste sur pause l’espace d’un instant. Mêlez-vous aux habitants et faites comme eux : entourez-vous de personnes que vous aimez, n’allez nulle part en particulier et laissez la journée passer dans l’indolence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.